Pour le nouveau #ParcoursPro, nous vous présentons Clara !
Je m’appelle Clara, j’ai une trentaine d’année. Je suis du Sud-Ouest et après une dizaine d’années à Paris, je suis redescendue et aujourd’hui je travaille à Bordeaux.

Pourrais-tu nous raconter ton parcours professionnel ?
Après des études dans une école de publicité, je me suis rendue compte que ce que je voulais ce n’était pas créer, dessiner, imaginer la communication mais la produire, la fabriquer, lui donner vie. Dès le début j’ai travaillé dans des agences plutôt tournées packaging, merchandising, objets. Et un jour je suis devenue chef de fab’ dans une belle agence parisienne : 5 ans magiques, des marques de luxe, des projets de dingues, de beaux budgets, l’effervescence créative.

Qu’est-ce qui t’a le plus motivée à te lancer dans cette voie du freelancing ?
Deux choses. En premier lieu, le choix de travailler sur un autre rythme pour consacrer une vraie part à ma vie de famille. En deuxième lieu, lorsque nous sommes descendu à Bordeaux je savais que je ne trouverais pas le poste de mes rêves et je pensais pourtant qu’il y avait du potentiel pour un profil comme le mien. Alors, j’ai créé une structure, ENCRE et je me suis lancé en freelance. Je propose à tous types de clients (agence, entreprises, artisans…) de fabriquer leurs outils de communication. Le credo d’ENCRE c’est d’optimiser les budgets, les modes de fabrication pour proposer des solutions plus créatives, plus jolies, différentes ; au contraire des sites internet qui proposent de super prix, mais des outils de mauvaises qualités, complètement standardisés et qui ne correspondent pas vraiment aux besoins des professionnels.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton nouveau quotidien ?

Aujourd’hui, je dois porter le déroulement du projet seule et cela n’est pas toujours simple, car il y’a des phases qui me sont plus familières que d’autres. Mais les réussites en sont d’autant plus savoureuses.
D’un point de vue personnel, j’ai gagné des heures disponibles en plus pour ma famille et cela n’a pas de prix !

 

Est-ce que le sujet de l’orientation a été une vraie question dans ton parcours scolaire ?
Je n’ai jamais su me projeter très loin dans l’avenirs. Alors, je ne me suis jamais préoccupée que de l’année d’après… sans vraiment considérer que je pouvais organiser mes études !

Comment as-tu orienté tes études ? Qu’est-ce qui t’a le plus conseillé / aidé ? 
Après le bac, un peu poussée par mes parents, j’ai fait une prépa Lettres. Cette voie n’était pas la mienne, mais elle m’a donnée de redoutables méthodes de travail. Sur les conseils de la famille, je suis partie faire un DUT Service et Réseaux de Communication. J’avais bien vu la partie communication, média, P.A.O mais je n’avais pas compris à quel point la partie technique (programmation, réseaux, maths) était importante. Heureusement, une grande partie de la formation relevait du travail de groupe, de réalisation de projets… C’est durant cette période que j’ai entraperçu le monde de la comm’. Et sur les conseils d’un professeur, je me suis orientée sur la pub. A cette époque là, internet existait déjà et j’ai cherché toute seule les voies qui se présentaient à moi, les concours, les diplômes, les écoles…
Que penses-tu de TEO, qui est un outil en ligne qui aide ceux à (re)trouver leur voie professionnelle ?
Une bonne idée ! Trouver sa voie c’est tellement difficile. Et puis ça change au fil du temps. Une situation professionnelle qui nous satisfait aujourd’hui sera-t-elle celle qui nous conviendra dans 3 ans ? Dans 10 ans ? Je ne crois pas. En tout cas, pas pour une certaine partie d’entre nous qui avons et aurons un parcours pro fait de plusieurs chemins.

Merci Clara pour ton temps. On te souhaite beaucoup de courage et d’énergie pour cette nouvelle aventure avec ENCRE !

Vous aussi, vous vous posez des questions sur votre avenir ? Sur vos capacités ? Passez votre TEO !

COMMENTER SUR FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *