Emanuel, guide touristique
Emanuel L., guide touristique
31 octobre 2016
Sophie, responsable Commerce et cross-Canal
Sophie D., responsable E-commerce & Cross canal chez Darjeeling
31 octobre 2016

Sophie et Stéphane, Graphic Designer & Sérigraphe

Stéphane et Sophie, sérigraphe et graphiste

Bonjour… Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Bonjour, je m’appelle Sophie Guillaume, j’ai 29 ans, je viens de Lorient et voici Stéphane. Nous sommes les fondateurs de Pressing Corp et WYD (Who’s Your Designer

Peux-vous nous expliquer votre parcours professionnel assez brièvement ?

Sophie : J’ai fait des études de communication visuelle à Nantes en BTS. Après ça, je suis partie à Londres. Au début, je ne devais y aller que 2/3 mois pour perfectionner mon anglais et finalement, ça a perduré puisque j’y suis restée 3 ans. J’ai eu la chance d’y faire un stage chez Universal Music où nous créions les visuels sur les tee-shirts pour les groupes qui étaient ensuite vendus sur les festivals etc. Après cette chouette expérience, je suis partie à Saint Pierre et Miquelon où j’ai eu un projet de création de site internet (design du site). En rentrant en France, j’ai suivi une formation de webmastering. De là, j’ai travaillé pour HydroFluid où j’ai créé le site internet. En parallèle, nous montions, avec Stéphane, le projet de Pressing Corp et WYD, projet qui a abouti en 2015.
Stéphane : J’ai fait un BEP Elec suivi de 10 ans dans le bâtiment. Je n’étais pas très épanoui dans mon travail et je me suis posé les bonnes questions. J’ai choisi de prendre un risque. Me lever le matin et être heureux de ce que je fais. Aujourd’hui, je suis sérigraphe, et j’ai appris sur le tas. J’ai fabriqué moi-même la première presse pour voir comment ça fonctionnait etc… dans la salle de bain chez Sophie ! La meilleure méthode d’apprendre, c’est sur le tas. Et mon ancien métier m’a servi tous les jours dans mon nouveau métier ; j’ai réussi à transposer et apprendre de mes erreurs.

 

Sophie, quelle est l’expérience qui t’a le plus marquée ?
Londres. Le cadre, une expérience unique, des rencontres enrichissantes, un projet stimulant.

Comment qualifieriez-vous le mieux votre parcours pro selon vous ? En êtes-vous satisfait ?

Sophie : Éclectique :) Aujourd’hui je me sens épanouie dans mon travail. J’ai la chance de pouvoir faire ce que j’aime grâce au projet que j’ai monté avec Stéphane.
Stéphane : Original

L’orientation était-elle importante pour toi Sophie lorsque tu étais plus jeune ?
Dès le collège, je savais que je voulais être graphiste. J’ai suivi un cursus général (bac ES) mais ça m’est toujours resté dans la tête. C’est la raison pour laquelle j’ai fait une année de mise à niveau (une prépa) où j’avais 15h de dessin par semaine donc je m’éclatais ! En plus, cest l’occasion de toucher un peu à la com’, à l’édition, à l’architecture et cela facilite le choix du BTS.

Est-ce qu’il existait un test d’orientation quand tu étais plus jeune ? Tu l’as utilisé ? Tu t’es appuyé dessus ?
J’ai passé des tests d’orientation à l’école oui. Aujourd’hui, les métiers artistiques se sont démocratisés mais à l’époque ce n’était pas un domaine très connu. De plus, la problématique de l’orientation n’était pas trop dans l’air du temps, a contrario aujourd’hui.

Qu’est ce qui te plaît le plus dans ton métier ? 
Le fait de pouvoir laisser aller ma créativité et d’apprendre par moi-même.

Te voyais-tu faire ce métier étant jeune ? Et te vois-tu continuer ce métier dans l’avenir ?
Le graphisme a toujours été une évidence pour moi, et avec ce nouveau projet, je ne peux qu’avoir envie de poursuivre :)

Quelles ont été tes motivations/ambitions à te lancer dans l’aventure de entrepreneuriat ?
Nous avions l’idée de créer un projet et le concept de la sérigraphie nous plaisait car cela permettait d’allier des compétences que nous avions tous les deux. Le projet a pris du temps, et a beaucoup évolué en 2 ans. Notre idée était d’être créatifs, de proposer des choses sympa tout en gardant l’esprit artisanal. L’échange était une dimension importante également et le fait de collaborer avec des artistes, des boutiques, des entreprises y répond !

Quel conseil donnerais-tu à un jeune en phase de professionnalisation ?
Dans mon domaine, je dirai : développer son sens artistique, avoir sa patte, tout en sachant s’en détacher et s’adapter au client. De manière générale : être motivé, passionné et suivre ce que l’on a envie de faire. Il faut y aller à fond et ne pas baisser les bras.
Stéphane ajoute : s’épanouir dans son travail, ce qui est un vrai sujet aujourd’hui.

 

Merci à vous deux !

Vous aussi, vous vous posez des questions sur votre avenir ? Sur vos capacités ? Passez votre TEO !

COMMENTER SUR FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *